1 / 15

Juin 2015

Une histoire légendaire : l’extraordinaire succès de la chaise bistrot n° 214 inventée par Thonet


Nouvelle version « Pure Materials » en bois de frêne laissé à l'état naturel

La légende veut que l'incident suivant se soit produit lors de l'exposition universelle à Paris en 1867 : la chaise créée par Michael Thonet, référencée sous le n° 14 à l'époque, tombe de la Tour Eiffel, atterrissant 57 mètres plus bas sans subir le moindre dommage ! La robustesse de ce meuble, que cet évènement ne fit que confirmer, associée à une élégante forme épurée et à la possibilité (alors révolutionnaire) d’une production en série, a contribué dans une large mesure au succès inégalé de la chaise bistrot. Connue aujourd'hui sous la référence°214, elle
reçoit d’abord la médaille de bronze à l'exposition universelle de Londres en 1862 avant de décrocher la médaille d'or en 1867 à Paris. Vendue à 50 millions d'exemplaires rien que jusqu’en 1930, la chaise la plus célèbre du monde continue de fasciner aujourd’hui encore. Au cours de ces dernières décennies, Thonet a lancé de nombreuses nouvelles variantes du modèle 214, avec notamment au début 2015 une version en frêne issu des forêts de la région pour la collection « Pure Materials ».

 

Révolutionnaire à bien des égards, une référence dans l'histoire du design

 

Le succès de la chaise n° 14 commence en 1841, lorsque le chancelier autrichien de Cour et d'État Clemens Fürst Metternich, qui avait entendu parler du travail de Michael Thonet sur le courbage du bois, invite ce jeune artisan originaire de Boppard sur le Rhin à venir à Vienne. C'est là que rapidement, Thonet parvient également à courber le bois massif : sous l'effet de la pression et de la vapeur, de longues barres en bois sont rendues élastiques, puis formées à souhait au moyen d’un dispositif spécial et de la force musculaire. À l'époque, le formage tridimensionnel du bois massif est une véritable sensation. Très vite, les palais du Liechtenstein et de Schwarzenberg passent les premières commandes, et la chaise n° 14 (aujourd'hui l'icône n° 214) devient un symbole marquant de la scène des cafés viennois. Cependant, la chaise ne doit pas son immense succès uniquement aux commandes sans cesse croissantes pour les projets de restauration : grâce au nouveau procédé de fabrication, elle peut, pour la première fois, être produite en série, une véritable révolution dans la fabrication des meubles. En effet, la chaise n° 14 est désormais fabriquée sur les bases de la répartition des taches et elle est composée de six pièces seulement. Emballées dans des caisses d’un mètre cube pouvant contenir chacune 36 exemplaires désassemblés, les chaises peuvent être exportées dans le monde entier et assemblées sur place. L'histoire du meuble moderne commence. Aujourd’hui, le modèle original de la chaise bistrot n° 214 (anciennement n° 14) de la société Thonet GmbH est toujours produit en Hesse, à Frankenberg.

 

Le renouvellement perpétuel d’une icône, notamment grâce à des matériaux particuliers

 

Depuis sa création, la chaise bistrot a été constamment perfectionnée, d'abord par Michael Thonet, puis plus tard par ses descendants. Récemment, l'entreprise a lancé, en collaboration avec la maison de commerce japonaise Muji, une collection d'icônes Thonet en acier tubulaire et bois courbé réduites à leurs caractéristiques les plus typiques, dont une interprétation de la chaise n° 214, dessinée par James Irvine en 2008. Début 2015, Thonet a présenté pour la première fois son classique en bois courbé dans la collection « Pure Materials ». Le bois de frêne issu de forêts de la région, utilisé pour cette ligne produite dans des conditions particulièrement durables, a subi un traitement volontairement minime qui permet de préserver l'aspect de la structure du bois et la sensation particulière au toucher. À l'usage, le meuble prend une patine individuelle. Sur demande, les piètements sont disponibles dans une version huilée de couleur claire ou teintée de couleur foncée et recouverte d'un vernis bois naturel de protection. Dans la collection « Pure Materials », l'assise réagit également à l'usage par des traces caractéristiques voulues, en particulier la version revêtue de cuir de qualité « Olive Galicia », tanné de manière naturelle, qui développe avec le temps une patine personnelle. Sur demande, le modèle de la nouvelle collection est également disponible en série avec cannage classique ou renfort synthétique.

 

Reconnaissables en un simple coup d'oeil : les modèles originaux de Thonet


Un original Thonet se reconnaît, aujourd’hui comme autrefois, au logo de l'entreprise et à l'année de fabrication, marqués au fer rouge sur le dessous du cadre de l'assise. Les modèles plus récents sont également reconnaissables à leur assise en forme trapézoïdale. L'assise ronde du modèle original a été remplacée en 1960 par cette variante nettement plus confortable.

 

» Télécharger PDF "Histoire 214 Pure Materials"

 

» Données médias 214

Contact

For further information and images of all products please contact our
PR agency

 

Contact presse Thonet en France
Virginie Jouve
Tel. +33 1 49 29 06 06
E-mail jouve.v(at)wanadoo.fr

 

Contact Thonet en France 
Valérie F. Lécuyer
Tél. +33 6 95 69 26 86
E-mail valerie.lecuyer(at)thonet.de

 

Contacts presse Thonet
neumann

Claudia Neumann, Anne Polch, Hanna Reif
Eigelstein 103-113
50668 Köln

Alemagne
Tél. +49 (0) 221 – 91 39 49 0
Fax +49 (0) 221 – 91 39 49 19
E-mail thonet(at)neumann-communication.de

 

Thonet GmbH
Susanne Korn
Michael-Thonet-Straße 1
35066 Frankenberg
Allemagne
Tél.+49 (0) 6451 508 0
Fax +49 (0) 6451 508 108
E-mail susanne.korn(at)thonet.de