Development mode
1 / 15

Un hommage à l’esthétique : Thonet meuble le nouveau restaurant de l’hôtel Grand Ferdinand sur le Ring de Vienne

Photos : Grand Ferdinand

 

Inauguré le 2 octobre 2015, le restaurant Grand Ferdinand témoigne de ce qui est possible lorsque la tradition n’est pas uniquement un souvenir, mais aussi une source d’inspiration. Le restaurant du nouvel hôtel situé sur le Schubertring, boulevard circulaire qui entoure le centre-ville historique de Vienne, sert des plats traditionnels comme la Kaisersuppe, le Tafelspitz ou encore le Kalbsvögerl à la Marie-Thérèse dans un cadre surprenant qui marie les styles avec opulence : générosité et élégance discrète contrastent avec une ambiance douillette typiquement viennoise avec ses lustres et ses bancs en cuir bordeaux. Indémodables et confortables, les 55 chaises en bois courbé 215 R et les 90 exemplaires du numéro 233 de Thonet se fondent parfaitement dans le concept d’aménagement et transportent les clients du restaurant à travers les époques les plus marquantes de Vienne.

Créée en 1859 par Michael Thonet, la chaise n° 215 R est une variante du modèle le plus célèbre du monde, la chaise bistrot 214, à l’origine baptisée n° 14. La référence 233 en bois courbée des frères Thonet, datant de 1895, est caractérisée par des accoudoirs qui prolongent harmonieusement le dossier. Depuis le début du XXe siècle, cette chaise meuble nombre de salons de thé, bistrots et restaurants partout dans le monde.

Le palais bâti à l’adresse Schubertring 12 a été détruit pendant la guerre, puis entièrement reconstruit dans les années 1950 d’après les plans de Percy Faber et Walter Sobotka. Avant que ses intérieurs ne soient pratiquement totalement revisités en 2014 par Florian Weitzer, l’actuel exploitant de l’établissement, avec l'aide du cabinet d’architectes viennois Heiss, le bâtiment, partiellement classé monument historique, accueillait la société Veitscher Magnesitwerke, l’Agence fédérale pour la protection de la constitution, ainsi que la société Amisola Immobilien AG. Aujourd’hui, la façade de l’édifice surprend en alliant la beauté de l’ancien et du nouveau et témoigne du dynamisme qui règne sur ce boulevard historique.