Thonet, Geschichte
Thonet, Geschichte

Au commencement était la chaise en bois courbé ou comment un matériau et une idée continuent de marquer une entreprise de leur empreinte

Notre histoire débute avec le travail de l’ébéniste Michael Thonet. Depuis la création de son premier atelier à Boppard sur le Rhin en 1819, le nom Thonet est synonyme de qualité, d'innovation et d'esthétisme épuré. L’histoire de notre entreprise montre de façon saisissante comment une seule idée peut traverser les siècles sans prendre une ride et rester une source d’inspiration orientée vers l'avenir.

 

Dans les années 1830, Michael Thonet expérimente avec des bandes de placage cuites dans de la colle, avant d'inventer les « meubles en bois courbé ». En 1842, le Prince Metternich, qui a remarqué le talent de l’ébéniste rhénan, le fait venir à Vienne où Michael Thonet et ses fils se consacrent, dans un premier temps, aux parquets et aux meubles des palais Liechtenstein et Schwarzenberg. Plus tard, Michael Thonet crée la chaise n° 4 pour le Café Daum de la place Kohlmarkt à Vienne. Ce nouveau type de chaise occupe rapidement la scène des cafés viennois et sert de base à notre domaine d’activité « Collectivités », dédié à la production de mobilier pour les lieux publics.

Thonet, Geschichte
Thonet, Geschichte, Michael Thonet

La révolution de 1848 a coûté leur travail à nombre de personnes, qui sont alors embauchées dans les nouvelles usines de Thonet ; des machines à vapeur sont mises en service et les premières commandes à l’exportation sont enregistrées. En 1859, alors gérée par les fils de Michael Thonet, la société Gebrüder Thonet réussit à percer avec la chaise n° 14 en bois massif courbé : la célèbre chaise bistrot qui compte aujourd’hui parmi les icônes de l’histoire du design. D’emblée, les frères Thonet savent anticiper les nouvelles tendances et possibilités techniques, alors encore au stade d'idées plutôt que réelles et les intègrent dans leur travail. Dès le début, ils présentent leurs créations dans le cadre des expositions industrielles et artisanales de l’époque. Les catalogues plurilingues de la société Gebrüder Thonet font connaître les produits de l'entreprise, qui deviennent rapidement des « best-sellers » à l’exportation. Des succursales de vente sont créées, tant dans les pays limitrophes que dans ceux plus éloignés. Plus tard, un système de distribution à l'international est mis en place pour la commercialisation des meubles Thonet.

 

À partir de 1900, les concepts de meubles Thonet ne sont plus uniquement créés par des collaborateurs anonymes. En effet, à cette époque, les architectes de la sécession (Josef Hoffmann, Adolf Loos, Otto Wagner, Marcel Kammerer) découvrent le potentiel créatif du bois courbé et transposent les meubles en bois courbé dans l’espace, dans l’architecture : c’est l’alliance de l’Art Nouveau et du bois courbé.

 

Cette période est suivie d’une phase de désenchantement. La crise des idéaux bourgeois pendant la Première guerre mondiale s’accompagne de l'exigence envers des formes « mécaniquement épurées », parallèlement au mouvement de la « Nouvelle Objectivité » des années 1920. Pour les architectes de l’époque du Bauhaus, la chaise viennoise de la société Gebrüder Thonet représente parfaitement le siège au goût du jour et est l'expression d'un esprit moderne. Cependant, les architectes affectionnent un nouveau matériau ressemblant au bois courbé par son dépouillement et son authenticité : l’acier tubulaire. Révolutionnaires à l’époque, les meubles en acier tubulaire, pour lesquels l’acier est courbé à froid, marquent une nouvelle ère dans l’histoire du design. Dans les années 1930, l’entreprise est le premier producteur mondial de ces meubles d’un genre nouveau, dessinés notamment par Mart Stam, Ludwig Mies van der Rohe et Marcel Breuer. Ce type de meubles occupe aujourd'hui encore une place prépondérante dans la gamme Thonet. 

Thonet, Stahlrohr, Geschichte
Thonet, Geschichte, Stahlrohr

Thonet, Geschichte

Suite à la Seconde Guerre mondiale, Thonet perd par expropriation l’ensemble de ses usines implantées dans les États de l’Europe de l’Est. En outre, la succursale de vente viennoise, située Stephansplatz, est détruite. De 1945 à 1953, Georg Thonet, arrière-petit-fils du fondateur de l’entreprise Michael Thonet, fait reconstruire l’usine de Frankenberg/Eder (Hesse du Nord), également en ruine. Le succès économique revient rapidement et Thonet reprend sa coopération avec des créateurs hors pair : Egon Eiermann, Verner Panton, Eddie Harlis, Hanno von Gustedt, Rudolf Glatzel, Pierre Paulin, Gerd Lange, Hartmut Lohmeyer, Ulrich Böhme et Wulf Schneider, Alfredo Häberli, Christophe Marchand, Lord Norman Foster, Delphin Design, Glen Oliver Löw, James Irvine, Piero Lissoni, Lievore Altherr Molina, Naoto Fukasawa, Lepper Schmidt Sommerlade, Hadi Teherani, Läufer + Keichel. La liste des designers qui ont travaillé dans les 70 dernières années ou travaillent encore pour Thonet est longue et prestigieuse.

 

 

L’héritage de Michael Thonet, qui aura écrit toute une page de l’histoire du design avec un matériau et une idée, se retrouve jusqu'à aujourd'hui dans nos meubles. Actuellement, la tradition familiale est perpétuée par la sixième génération, qui participe activement aux affaires de l’entreprise.

 

 

Thonet, Produktion