209, le meuble favori des architectes

209

LE MEUBLE FAVORI DES ARCHITECTES

Le Corbusier

Architecte, visionnaire et avant-gardiste

Le Corbusier a utilisé la chaise 209 dans un grand nombre de ses constructions : au Pavillon de l'Esprit Nouveau à Paris, dans la Villa de la Rocca et les maisons n° 13 et 14/15 dans la cité Weißenhof à Stuttgart.

La maison jumelée de Le Corbusier sise Rathenaustraße 1-3 abrite depuis 2006 le musée Weißenhof. Les locaux y ont été dans l'état d'origine et équipés de la chaise 209.  

Photo : Le Corbusier sur la chaise 209 

Cité Weißenhof, musée Weißenhof à Stuttgart, maison de Le Corbusier



Intérieur de la maison Jeanneret à Paris en 1923

Pavillon de l'Esprit Nouveau, Paris 1925

Maison La Roche-Jeanneret, Paris 1923

« … que cette chaise qui est en usage à des millions
d’exemplaires sur le continent Européen et
dans les deux Amériques, possède de la noblesse. »
Le Corbusier

Poul Henningsen

Designer, auteur, architecte et critique danois

« Cette chaise remplit à la perfection la fonction d'être une chaise à accoudoirs légère et confortable dotée d'un dossier bas. Si un architecte réalisait cette chaise cinq fois plus chère, trois fois plus lourde, de moitié moins confortable et avec le quart de sa beauté, il pourrait se faire un nom. »

Poul Henningsen sur la « chaise de Vienne » dans Kritisk Revy, 1927

Mart Stam

Architecte et inventeur du siège à piètement luge

La cité Weißenhof est à l'origine une exposition de la ville de Stuttgart initiée par le Deutscher Werkbund. Sous la direction artistique de Ludwig Mies van der Rohe, 17 architectes ont créé un programme d'habitation qui fait office de référence dans l'architecture moderne.

L'accent a été mis sur les plans et l'équipement des logements. Pour l'intérieur de ses maisons en rangée, Mart Stam a employé en plus de ses nouveaux meubles en acier tubulaire également la chaise en bois courbé 209.

Aménagement de Mart Stam dans la cité Weißenhof à Stuttgart, 1927