Development mode

S 95 : Le 'Making-of Story'

 

À l’issue d’un briefing avec des designers externes et ceux de la maison Thonet, c’est le projet de Randolf Schott, membre de la Thonet Design Team, qui a su convaincre. Avec un certain respect et une grande sensibilité, le designer a relevé le défi de créer un fauteuil de conférence. Après le portemanteau S 1520 et le bureau S 1200, le modèle S 95 est le premier siège qu'il signe.

L’objectif de Randolf Schott était de concevoir une série de chaises de conférence modernes, qui s'intègre parfaitement à la collection et à la marque Thonet. Il souhaitait également qu’elle se distingue par son confort, sa fonctionnalité, l'excellence de sa qualité et son équilibre ergonomique. Le principal enjeu de ce projet consistait à respecter une grille d’exigences strictes et à en tirer un concept à la fois concluant et novateur. De plus, le nouveau modèle devait pouvoir être combiné à la gamme de tables de conférence S 8000 créée par Hadi Teherani.


Randolf Schott a puisé son inspiration dans le design contemporain des grandes marques automobiles, un secteur toujours précurseur en termes de design, d’innovation et de technologie. Dans sa réflexion, il a accordé une grande importance aux aspects suivants : dynamique, caractère sportif, élégance, statut, matières, qualité et excellence, sans oublier le travail avec les matériaux, tels que le métal, le plastique, le cuir ou le bois, et leur combinaison.


Il a fixé ses premiers jets créatifs dans des esquisses et sur des mood boards, mené des recherches sur les différents matériaux potentiels et développé, puis dégrossi ses premières idées à l’aide d’un outil CAO. Il a voué une attention toute particulière au dos de la chaise, car c’est lui que l’on voit en premier lorsque les chaises sont placées autour d’une table.
 

Le processus de développement a été consacré à l’élaboration de solutions destinées à la réalisation des nombreux détails, afin de répondre aux sévères exigences dans le domaine des collectivités, et donc de satisfaire aux différents critères de test et de contrôle qui y sont liés. Pour Schott, il était essentiel d'allier en toute harmonie les nombreux éléments de la gamme qui interagissent les uns avec les autres : un enjeu de taille dans le développement technique du produit. Pour le rembourrage de l’assise et du dossier et pour les raccords en aluminium, il a fallu par exemple fabriquer des moules spéciaux afin d’obtenir les formes souhaitées. Le piètement à branches en aluminium a nécessité une attention particulière en termes de design et de réalisation : une coopération étroite avec un partenaire compétent a permis d’intégrer un savoir-faire des plus modernes. Avant de fabriquer les moules requis, des analyses ont été effectuées en amont, dans le but de détecter les éventuels points critiques et d’y remédier.